Au cœur du delta du Mekong…

07/11/2015
4

Super découverte aujourd’hui des marchés flottants du Mékong !

Nous sommes partis vers 4h du mat’ de Càn Tho, ville située au beau milieu du delta du Mekong. Nous avions réservé la veille le petit sampan et son batelier qui nous conduirait sur les lieux le matin même… (Oui parce que les grosses embarcations des agences super bruyantes blindées de touristes, très peu pour nous…).

Une petite halte dans une station d’essence (flottante, évidemment !) pour “faire le plein”, c’est à dire remplir deux bouteilles en plastique…

IMG_0864

…et c’est reparti pour 6h de navigation sur les eaux brunes et troubles du “fleuve des neuf dragons”. Plusieurs fois, notre batelier doit couper son moteur pour faire pivoter à l’intérieur de la coque son hélice fixée à l’extrémité d’une longue barre : le fleuve est pollué par tout un tas de déchets plastiques  qui viennent se coincer autour de l’hélice et bloquer le moteur. Obligé alors de sortir la machette pour s’en débarrasser…

N’ayant pas de marche-arrière, les sampans ont aussi des rames.

Nous partons de nuit, mais les activités sur le fleuve sont déjà bien en marche.


Au petit jour, nous nous sommes retrouvés très vite au milieu de centaines de pirogues et de sampans chargés de fruits et de légumes. Chacun a quitté son village très tôt le matin et remonté le fleuve pour être au rdv. Beaucoup vivent sur leur bateau. En s’approchant de ce joyeux bazar, on s’est demandé comment on allait se faufiler au milieu de tout ce méli-mélo ! Mais  aucun souci, rien ne s’entrechoque, tout glisse, tout passe… On est bien content d’avoir trouvé un sampan pour voir ce spectacle de l’intérieur, les gros bateaux de touristes ne peuvent que rester à l’écart.


Chacun gère parfaitement autant sa direction que son petit commerce. Ça discute, ça négocie, ça troque aussi, puis ça fait ses comptes…

On en profite pour acheter quelques bananes et notre batelier arrête son choix sur des “dragons fruits”. Un homme nous propose de monter sur son bateau, plus haut, pour encore mieux apprécier le spectacle.

Au retour, nous passons par des bras du fleuve secondaires et donc bien plus étroits, car encombrés par la végétation.

Enfin, nous traverserons un dernier marché, mais avec des embarcations beaucoup plus imposantes cette fois. L’occasion aussi d’observer sur les rives d’autres types d’activités, plus industrielles…

Étonnant : pour savoir quels sont les produits proposés, rien de plus simple : il suffit de regarder le sommet d’une perche sur laquelle le propriétaire a pendu un échantillon de chaque ! Malin…?

 

Notez cet article

Laisser un commentaire

4 comments

  1. Avatar

    Que de photos…on s’y croirait! Ça grouille….turlututu chapeau pointu.

    1. christelle

      Oui, et tu verras qu’en vidéo, c’est très calme finalement…

  2. Avatar

    De belles images et de belles couleurs ! Mais l’eau a vraiment l’air cracra…

    1. christelle

      C’est la couleur caractéristique du Mekong à la saison des pluies… Le limon couleur terre glaise/argile se mélange à l’eau. C’est pas joli-joli mais au moins, ça met en valeur les couleurs !