On quitte Bhulbhule vers 7h30. On traverse de nombreux villages, tous aussi typiques et charmants les uns que les autres. On se régale de la verdure (presque fluorescente) des paysages, des rizières en terrasses, des «namaste !» chaleureux des habitants…
Nous arrivons à Bahundanda, située à 1310 m d’altitude sous une chaleur humide étouffante après une montée plutôt rude. Nous atteignons Syange en milieu d’après-midi.

Sam 3 octobre, on se lève tôt pour affronter une journée particulièrement difficile. La fatigue commence à se faire sentir. Le soleil tape très fort, pas ou peu d’air, impression de ne pas trouver d’oxygène tellement il fait lourd (et ce n’est pourtant pas encore dû à l’altitude !!), le pas ralentit… Le sac pèse !

Arrivés à Chyame (1430 m) vers 12h30, on décide de s’arrêter là pour aujourd’hui, histoire de reprendre des forces pour le lendemain. Une bonne sieste suivie d’une bonne nuit de sommeil, et c’est reparti !

Dim 4 oct: Ça va beaucoup mieux. On se sent reposé et en bien meilleure forme. Le chemin suit la route. De là, on a une vue superbe sur l’autre versant côté GR : nombreuses cascades, qui viennent s’écraser à même la route et on passe de rochers en rochers pour les contourner. Bonne vitesse de marche, nos muscles commencent peu à peu à s’adapter à ce nouveau rythme quotidien !
A Dharapani, on s’arrête pour le fameux «check point».
On arrive à Bagarchhap (2160m) vers 16h. On en profite pour visiter le temple et faire tourner les moulins à prières… Une petite lessive, une bonne douche et bonne nuit les petits ! (Dure-dure la nuit, ça commence à se rafraîchir…)

Le lendemain, lundi 5 oct, on quitte Bagarchhap par une rude montée à très courts lacets dans la forêt. Pas lents. Bcp d’arrêts. On rejoint la route. On décide de marcher maintenant beaucoup plus le matin avant la pause déjeuner-environ 4h-pour moins marcher après le repas du midi, car hier, la digestion n’a as été très facile… (d’autant qu’ils réservent systématiquement quand ton assiette se vide. Pas facile de refuser, c’est tellement bon!). Le paysage commence vraiment à changer maintenant. On est arrivé au niveau des sapins et on a vue sur les sommets enneigés de l’Annapurna et du Manaslu qui culminent à plus de 8000m. Ils scintillent au soleil, c’est majestueux, Grandiose et si haut !
On se rassasie à Thanchok dans un petit resto local qui ne payait pas de mine mais qui excellait dans les fameux «veg.fries momo» (sorte de gros raviolis fris).

Après un nouveau «check point» à Koto, nous arrivons vers 16h à Chame (2670m). Traditionnelle Lessive, puis douche chaude ! Coupure de courant pendant le repas dans tout le village. Ça a lieu tous les deux jours,apparemment pour limiter la consommation d’électricité. Il fait vraiment plus frais maintenant, on demande des couvertures pour la nuit qui s’annonce bien fraîche…

Publié par christelle

Dans la vie "normale" professeur des écoles, mais pendant 1 an, globetrotteuse !

Rejoindre la conversation

8 commentaires

  1. Magnifique,grandiose,sublime!….j’adore le contraste des photos verdoyantes et colorées. Bravo!!! Quel courage!

  2. Oh le jeu de mot « NEPAL ». Heureusement que vos photos pesent moins lourd que le celui qui porte sa paille. Vous ne lui avez pas proposé de prendre sa charge ! On a hate de voir tout ça sur le canapé avec les orateurs. Bisoussss. (et tu as vu, je suis le remier.

  3. Magnifique!!! Merci de nous en mettre plein les yeux avec ces paysages et toutes ces couleurs!
    Bisous

    1. Comment ne pas rapporter tout ça…? Et encore, si ça tenait qu’à moi, je filmerais toooouut !!

  4. Enfin je vais pouvoir regarder toutes vos photos ! Je reprends à partir de cet article et ca commence très bien. Quelles couleurs !!! Et magnifique cascade. bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *