Là où tout a commencé pour Winnie…

18/07/2016
0

Nous avons traversé la province de Manitoba dans laquelle se trouvait la ville de Winnipeg, et sommes à présent arrivés dans l’Otario. Après plusieurs jours de route, nous décidons de faire halte dans un petit village où la statue de Winnie l’ourson positionnée à l’entrée de celui-ci semblait nous y inviter. Il s’agit de White River…. Et il se trouve que c’est exactement ici que tout a commencé pour le célèbre ours que nous connaissons tous !

img_3252

C’est pour nous l’occasion de découvrir l’étonnante histoire de ce personnage de livres pour enfant si attachant et l’origine de son existence…

Le 24 août 1914, à sa descente du train tout juste arrivé en gare de White River, Harry Colebourn, capitaine et vétérinaire de l’armée canadienne, achète une petite oursonne orpheline à un trappeur qui avait tué sa mère. Il lui donne alors le nom de sa ville natale, Winnipeg. En 1915, au plus fort de la Première Guerre mondiale, le capitaine doit rejoindre le front, en France et décide de la donner au zoo de Londres. En grandissant, l’ourse devient très docile. Elle charme les visiteurs du zoo et les promène même sur son dos. Elle est tellement domestiquée qu’elle leur mange aussi dans la main. Peu à peu, Winnie (comme la surnomment les visiteurs du zoo) devient une véritable vedette ! Un jeune garçon, du nom de Christopher Robin a un véritable coup de foudre pour l’animal et presse son père de la ramener à la maison. Ne pouvant pas vraiment céder au caprice de son fils, Milne, qui est journaliste et écrivain fait plutôt de Winnipeg l’héroïne d’une histoire pour enfants… Ainsi est née l’histoire classique de “Winnie the Pooh”, devenue en français “Winnie l’ourson”.

Et les pots de miel, me direz-vous ? Et bien une photo d’époque tout près de la statue de Winnie montre le jeune Christopher en train de donner une cuillère de miel à son ami. Il paraît que l’oursonne en raffolait !

En 1989, la municipalité de White River décide d’ériger une statue à la mémoire de Winnie, celle que nous avions aperçu de la Transcanadienne. Chaque année, est organisé ici le « Festival de la ville natale de Winnie » pendant la troisième fin de semaine du mois d’août… C’est dire comme la ville en est fière !

img_3254

Nous reprenons la route et longeons un moment l’immense Old Women lake bordé par une plage de sable fin. Ce soir, nous camperons au nord de Sault-Sainte-Marie.

 

Là où tout a commencé pour Winnie…
Notez cet article

Vous aimerez peut être

Bilan de notre road trip canadien – De Vanco... The worst of the worst... * Le déluge des premiers jours en Colombie Britannique et les paysages qui, par conséquent, n'étaient pas au top de leu...
Une petite douche ? Qui dit Toronto, dit Niagara falls, évidemment ! De jour comme de nuit, les chutes sont un véritable spectacle qu'encore une fois, seule Mère Nature e...
Jasper, c’est le plus grand…(2) ...parc national du Canada. Je sais, je me répète, mais c'est aussi un endroit dont la grandeur se retrouve dans chacun de ses paysages ! Lorsque nous...
Vite ! Sors l’appareil ! Nous nous apprêtions à sortir du parc quand une rencontre inattendue nous a rappelés que nous étions ici aussi dans un pays à ours ! Pas besoin d'un z...

Laisser un commentaire