Copacabana et le lac Titicaca

04/05/2016
0

Tôt dans la matinée, nous prenons un bus en direction de Copacabana, village de 6000 habitants situé sur les rives du lac Titicaca – côté bolivien. Durant 3 heures, nous traversons l’Altiplano (haut plateau désertique à plus de 3000m) où sont disséminées des centaines de petites fermettes boliviennes… Des scènes de vie qui semblent venir d’un autre temps… Les travaux des champs… La lessive… La conduite des troupeaux… Bon nombre de corps de ferme n’est pas relié à l’électricité.

Nous arrivons enfin au bord du lac et pouvons descendre du bus. La traversée du détroit se fera sur barge flottante pour le bus, tandis que les piétons embarqueront sur un petit bateau motorisé…

Encore une heure de route et nous arrivons à destination. Ici règne une atmosphère plutôt calme et tranquille…

On profite de l’après-midi ensoleillé pour monter jusqu’au sommet d’une des deux collines qui surplombent la ville. Là-haut, nous essayons de faire abstraction de tous les déchets abandonnés au grès du vent et qui s’amassent sur les pentes… On se concentre plutôt sur la vue magnifique qui nous est offerte ! Le lac Titicaca s’étend à perte de vue. Ce n’est pourtant pas la mer mais on ne distingue même pas la terre opposée. Il s’agit du plus grand lac d’Amérique du Sud (enfin, seulement en volume… Sa profondeur varie entre 100 et 280 m). Tout s’explique !

Je ne me lasse pas du costume traditionnel des boliviennes… Leurs jupons, j’adore ! Dans le sud du pays, les femmes étaient coiffées d’un chapeau de paille fleuri et leurs jupes étaient raccourcies jusqu’aux genoux. Plus au nord, elles se couvrent d’un châle et d’un tablier, leurs jupons sont rallongés jusqu’à la cheville et elles portent souvent des chapeaux-melons de feutre. Le froid… L’altitude…Ville ou campagne, tout dépend.

Par contre, certains détails ne changent jamais :

-leur coiffure : deux très longues tresses terminées par des pompons de laine et attachées entre elles pour qu’elles ne les gênent pas pendant leurs mouvements quotidiens…

-leur paquetage : un grand carré de tissu bariolé et multicolore noué sur les épaules. Il sert à porter la marchandise ou l’enfant, c’est selon… On ne sait jamais vraiment ce qu’il contient, on n’a jamais entendu pleurer ou gémir qui que ce soit à travers le tissu…

-leurs chaussures : très souvent ouvertes sur le talon ou des ballerines. Leurs pieds semblent complètement compressés lorsqu’elles portent en plus des chaussettes de laine très épaisses !

Copacabana et le lac Titicaca
Notez cet article

Vous aimerez peut être

Lagunes, geysers et sources chaudes… Après le petit intermède "crevaison", nous reprenons la route jusqu'à la Laguna Blanca, suivie de la Laguna Verde, d'un turquoise incroyable dû à l'ef...
Traversée du salar d’Uyuni… Voici un réveil qui pique... Il est 3h30 du matin, et on aide Grober à charger nos paquetages sur le toit. Grosse journée au programme, le Salar d'...
Dans les entrailles de la “montagne riche... Allez, trêve d'impatience... Que se passe-t-il donc à Potosi de si... "Périlleux"? Et bien, c'est là-haut que ça se passe, sur le fameux Cerro Rico...
La Bolivie, c’est fini ! Le bilan… The worst of the worst... * La Paaaaaaz... Elle fera partie du top 3 de mes villes préférées (en commençant par la fin, évidemment...) * les p...

Laisser un commentaire