La Bolivie, c’est fini ! Le bilan…

05/05/2016
0

    The worst of the worst…

    christelle

    * La Paaaaaaz… Elle fera partie du top 3 de mes villes préférées (en commençant par la fin, évidemment…)

    * les pannes de bus pendant le trajet de nuit de Sucre à La Paz. 1h du mat’… 3h du mat’…et PAF! Explosions… Tout le monde descend ! terminus. Débrouillez-vous pour la suite…?

    * Pollo! Pollo! A toutes les sauces… (Saturation…?)

     

    paul
    * la gestion physique des effets de l’altitude…

    * l’arrivée à La Paz un peu chaotique… En pleine manif’…

    * le sang de viande renversé sur nos housses de sacs dans les soutes du bus. Après séchage, ça sent pas bon !!

     

    The best of the best…

    christelle
    * la traversée du désert de Dali au salar d’Uyuni avec notre chauffeur et équipe supers sympathiques !

    * l’expérience aussi fabuleuse que tragique vécue dans la mine de Potosi…?

    * la charmante “Sucre”…

     

    paul
    * les succulentes salteñas (genre d’empanada à la bolivienne…)

    * manger sur le pouce et pour pas cher dans les halles et marchés centraux des villes

    * la rencontre improbable avec les mineurs de Potosi…

    img_0659

     

    La Bolivie, c’est fini ! Le bilan…
    Notez cet article

    Vous aimerez peut être

    Dans le désert de Siloli… 6h00, on se réveille au taquet, enfin, on essaie... Le plus difficile est encore de sortir du lit qu'on a mis une nuit entière à chauffer... Il fait s...
    Traversée du salar d’Uyuni… Voici un réveil qui pique... Il est 3h30 du matin, et on aide Grober à charger nos paquetages sur le toit. Grosse journée au programme, le Salar d'...
    Dans les entrailles de la “montagne riche... Allez, trêve d'impatience... Que se passe-t-il donc à Potosi de si... "Périlleux"? Et bien, c'est là-haut que ça se passe, sur le fameux Cerro Rico...
    Lagunes, geysers et sources chaudes… Après le petit intermède "crevaison", nous reprenons la route jusqu'à la Laguna Blanca, suivie de la Laguna Verde, d'un turquoise incroyable dû à l'ef...

    Laisser un commentaire