Au bon endroit, au bon moment.

04/02/2016
3

Il y a qques jours, on se baladait sur une plage appelée “Mon Repos”, près de Bundaberg, réputée pour être l´endroit où viennent pondre les tortues de mer. S’y trouve d’ailleurs un centre de recherche scientifique qui leur est destiné. Entre novembre et mars, c’est la pleine période de pondaison/éclosion, ça tombe bien !

On marche donc sur cette fameuse plage, déserte pour le coup, sachant qu’il fait encore jour et qu’on a très peu de chance de croiser leur route. Mais en bas d’un monticule de sable, plus en recul de la plage, on en a trouve une, toute petite, un bébé d’à peine 8 cm de long, mais malheureusement, sans vie…

On allait continuer notre balade lorsqu’une femme portant l’uniforme du centre en question, nous informe que la plage est sur le point de fermer et que nous devons rebrousser chemin… On prend donc la direction de notre van et on remarque que le parking, qui était vide, est maintenant bondé ! On revient en arrière pour demander ce qui se prépare et on nous dit que c’est une activité en nocturne de découverte des tortues. Malheureusement, impossible pour nous d’y participer parce qu’il fallait réserver à l’avance… Pas de bol, mais on ne lâche pas l’affaire… Finalement, après un petit arrangement et une bonne heure d’attente, on réussit à obtenir notre précieux sésame, un autocollant à coller sur soi pour déterminer notre groupe !

Et nous voilà repartis sur cette plage, avec notre guide munie de sa frontale. C’est alors qu’on stoppe devant une grosse traînée de sable d’environ 1m de large, qui traverse perpendiculairement toute la plage, des vagues jusqu’aux abords de la dune.

On remonte cette empreinte et c’est alors qu’on se retrouve devant la bête : une grosse tortue de mer, 1m de long environ, rien à voir avec celle vue sur la barrière de corail ! Celle-ci est en train de creuser tranquillement un trou pour y pondre ses œufs. Quelques minutes plus tard, on voit tomber ses œufs, comme expulsés par grappes, et ça ne s’arrête pas ! Après comptage, elle en avait pondu au moins une bonne centaine. Au bout d’une heure, la tortue s’est lentement retournée après avoir rebouché son trou et a disparu dans l’océan.

Ensuite, un professeur (la guide l’appelait “doctor”), qui ressemblait comme deux gouttes d’eau au grand-père barbu de Jurassikpark, a pris des mesures, lu les informations de sa puce, implantée sur une de ses pattes supérieures, et a retiré les œufs 3 par 3 du trou. On l’a enfin aidé à les replacer dans un autre trou plus en hauteur afin qu’ils aient moins de chance de servir d’en-cas aux renards. Des œufs de tortues de mer, c’est donc tout blancs,  mous et très visqueux. Un peu comme des œufs mollets !

img_2284

Pour la suite de l’histoire et avoir la chance de voir ces petites bêtes sortir de leur coquille et ramper jusqu’au rivage, il faudra revenir dans un bon mois…

Voilà pour l’épisode tortue !

Au bon endroit, au bon moment.
Notez cet article

Vous aimerez peut être

Billabong Sanctuary Petit aperçu de la vie sauvage au Billabong Sanctuary, situé non loin de Townsville... Cet endroit est la maison de plus de 100 espèces différentes...
Un mois en Australie : le bilan The worst of the worst... * sans hésiter, à chaud et parce qu'on en revient tout juste, les mouches de l'"outback", l'enfer ce fléau !!! * l'é...
Ruisseaux, lacs et cascades… Nous quittons la côte pour nous enfoncer un peu plus dans les terres. Les paysages de campagne que nous traversons sont splendides. De la verdure et d...
Uluru, Montagne sacrée  On commence avec Uluru, le fameux rocher d'Ayers Rock, emblème du centre rouge de l'Australie. Cet énorme massif de grés mesure 348 mètres de haut, e...

Laisser un commentaire

3 comments

  1. Une rencontre forcément inoubliable !!!

  2. Excellent!!! Ça ne pouvait être que pour toi une telle activité!!!! 😉

    1. christelle

      Mais-heu !! Qu’est-ce que ça veut dire ? J’aime toucher aux ptites bêtes… Mais j’me soigne !??????