Kolmanskop, ville-fantôme 

11/09/2015
4

Nous quittons Lüderitz pour nous arrêter dans un endroit de 4ème dimension : Kolmanskop,  la fascinante ville-fantôme du désert de Namib.

Bâtie en 1908, la ville a connu une prospérité fulgurante grâce à l’exploitation du diamant. Elle a atteint son apogée en 1920 puis s’est éteinte doucement au cours du xxe siècle, définitivement engloutie par le sable. L’exploitation diamantifère se poursuit cependant. Quelques mineurs y travaillent et utilisent encore certaines infrastructures.

D’inspiration allemande, on pouvait y trouver un hôpital, un boucher, un boulanger, une fabrique de glace, un bowling, un casino, une école, une centrale électrique et même une piscine ! L’hôpital bénéficiait d’ailleurs de la première machine à rayon-x du continent Africain; mais on dit surtout qu’elle servait à vérifier que les mineurs n’aient pas avalé un diamant. A son apogée, Kolmanskop accueillait alors plus de 1 200 personnes et 700 familles.

Quelle étrange atmosphère, cette découverte nous a inspirée… Un voyage dans le temps profondément marquant qui prouve une fois de plus que la nature finit toujours par récupérer ses droits !

Heureusement, aucun fantôme n’a croisé notre route. Le gardien nous avait “rassuré” : les seuls fantômes susceptibles de nous surprendre ne seraient que…des serpents !

Kolmanskop, ville-fantôme 
Notez cet article

Laisser un commentaire

4 comments

  1. Avatar
    Liennel Stef & Laly

    C’est très impressionnant…et j’imagine que sur place, cela doit l’être d’avantage….

    1. christelle

      Oui, un peu glauque à vrai dire… Maison hantée de chez Mickey mais format un poil plus grand ?…

  2. Avatar

    Bonjour. Avec quel appareil avez vous pris vos photos ? il est toujours mentionné SAMSUNG CSC (quel appareil exactement et quels objectifs). Je pars également en Namibie mi Octobre. Merci pour votre réponse. Vos photos sont sensationnelles.

    1. paul

      Bonjour et merci pour le compliment !
      On a utilisé un Samsung nx 500 avec l’objectif inclus 16-50 mm.
      Seul regret, ne pas avoir pris un objectif supplémentaire du genre 18-200 mm pour les prises à longue distance (surtout en Namibie quand les animaux sont loin).
      Bon voyage !