En route pour le cap de Bonne Espérance… En chemin, il y a mille choses à voir, et on a bien du mal à tenir un itinéraire sans s’arrêter tous les km ! Avant de quitter Cape Town, nous sommes allés au Kirstenbosch national botanique garden : un immense espace botanique qui ne ressemble à rien de plus que… Le paradis sur terre ! Une flore riche, variée et colorée, des cactus tous aussi étranges les uns que les autres, des troncs d’arbres fossilisés, des espèces de fleurs plantées par Nelson Mandela lui-même, etc… 

 Sur la route, arrêt sur une plage occupée par toute une colonie de pingouins en liberté, appelée »boulders ». 

  

On approche du cap quand tout un coup, on doit piler: une autruche bien curieuse se promène au beau milieu de la route  pour chaparder de quoi manger aux conducteurs, bien obligés de s’arrêter… 

On continue la route après cette drôle d’apparition et nous avalons encore de nombreux kms jusqu’au Cap of good hope, enfin ! Un vent à décorner les bœufs ( comme dirait tu sais qui, Kr1?), tout est grand, tout est puissant, un paysage majestueux à la mesure de l’endroit symbolique dans lequel nous sommes arrivés … On se sent tout petit et on n’a pas très envie de quitter cet endroit, la terre est rouge, le ciel est bleu et la luminosité d’une clarté exceptionnelle. 

  

Allez, on se laisse tenter par une petite gravure sur un rocher tout blanc, histoire de laisser une trace dans ce paysage grandiose au bout du bout qui porte un si joli nom… Bande de touristes, on se laisserait aller aux émotions ? 

Le soleil commence à se retirer, la lumière rougoye, il est temps de rentrer si l’on veut assister à son coucher sur le Camps Bay. En chemin, c’est une fois de plus la faune qui fait des siennes : un groupe de babouins pas du tout pressés de quitter le macadam nous nargue le pare-chocs ! Ça nous convient très bien, mais nous préférons laisser les vitres fermées, vu tous les panneaux de signalisations que nous avons  croisés (attention, les babouins sont des animaux dangereux !) 

 Passage de nuit en longeant la côte ouest par Hout Bay avant de regagner Cape Town. 

  

 Nuit dans une nouvelle auberge de jeunesse pour le moins atypique de style junky située dans un quartier très vivant entre les pics rocheux de signal Hill et lion’s Head. On cohabite avec des chinois, cette fois-ci. L’ambiance est plutôt paisible, ce qui tranche avec le bazar assourdissant des rues vers 3-4heures du mat’, des Sud africains sortant des bars ainsi que les inquiétants massacres de chiens sauvages et les mannequins déguisés en plastique, accrochés aux murs des couloirs, style maison hantée…

Publié par paul

Passionné d'informatique, j'ai mis pendant 1 an mon quotidien entre parenthèse pour réalisé un rêve : faire un tour du monde.

Rejoindre la conversation

8 commentaires

  1. Génial !… Ca l air vraiment magnifique !!! Et tous ces animaux, c est super. Et ce vent à décorner les bœufs… Spécial dédicace 🙂 ❤️

  2. Merci de nous faire partager tout cela ! Magnifiques photos. Gros bisous

  3. C’est vraiment magnifique!
    Laly est, je la cite: « très heureuse de voir que vous réalisez votre rêve »…

    1. Merci Laly, ton message me touche…bonne rentrée à toi et bon courage pour cette nouvelle année!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *